Un réseau de communautés villageoises au patrimoine authentique, situées dans des paysages remarquables

 

Tous droits réservés, 1998 / 2016, l'Association des plus beaux villages du Québec.


 ENGLISH VERSION

Le village de Tadoussac (800 habitants permanents) se niche au pied des collines sauvages (« totouskak » signifie « Mamelles » en langue innu ) qui marquent le confluent du majestueux Fjord du Saguenay et de l’immense fleuve Saint-Laurent (une trentaine de kilomètres de large à cet endroit) où viennent jouer les baleines :  c’est le rendez-vous des géants.

 

C’est à cet endroit stratégique qu’en 1535 Jacques Cartier, ébloui par la beauté du site, jette l’ancre et visite les lieux.  Il fut suivi bien plus tard, en 1599, par Pierre de Chauvin de Tonnetuit qui y érigea le premier poste de traite de fourrures, qui devint le plus important de la colonie, puis par Samuel de Champlain en 1603, écrivant ainsi les premières pages de l’histoire européenne en Amérique du Nord, avant même la fondation de Québec.

 

Tout au long du 17ème siècle, Tadoussac verra de nombreux navires  européens jeter l’ancre, qu’ils soient anglais, français ou des basques chasseurs de baleines.  C’est ainsi que les frères Kirk y établirent leur quartier général lorsqu’ils tentèrent de s’approprier le territoire de Nouvelle-France en 1628-1629.

 

L’essor du village débuta surtout avec l’acquisition du comptoir de traite par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1831 et l’établissement d’un moulin à vapeur par William Price en 1838, près du quai de la traverse.

 

Tadoussac est un lieu privilégié qui rassemble à la fois un patrimoine historique et architectural intéressant, une localisation exceptionnelle et une nature démesurée spectaculaire:   les parois rocheuses abruptes qui enserrent le fjord et abritent ours et orignaux, la jolie Baie de Tadoussac, l’estuaire du Saint-Laurent à perte de vue, les immenses dunes de sable, les mammifères marins qui rodent aux portes du village, baleines,  bélugas, loups marins.

 

En 1866, la Tadoussac Hotel and sea Bathing Co. construit à Tadoussac le premier Grand Hôtel au toit rouge (qui est toujours là dans une version reconstruite ) qui devait faire sa réputation de lieu de villégiature.  On y amène les croisiéristes canadiens-anglais et américains dans les « bateaux blancs » qui descendent le St Laurent.  Pendant plus d'un siècle, Tadoussac sera un des hauts lieux du tourisme en Amérique du Nord.  Cet engouement ne s'est jamais démenti et le village accueille bon an mal an quelque 300 000 visiteurs charmés par la beauté du site naturel et la valeur de son patrimoine.

 

La plus belle façon d’aborder Tadoussac, c’est de s’en approcher doucement en traversant le fjord par un traversier régulier qui nous donne l’impression de débarquer sur une île.  Le village de Tadoussac et ses  environs sont sillonnés de sentiers de randonnées pédestres qui offrent des points de vue exceptionnels : on peut y voir les baleines à proximité, longer les caps du fjord en longue randonnée, marcher quelques heures seulement jusqu’aux promontoires les plus proches, ou dévaler et remonter les dunes au grand plaisir  des enfants (qui dormiront bien le soir venu…).

 

Tadoussac est une digne représentante de son pays dans le Club des Plus Belles Baies du Monde. Cette association mondiale a pour but de promouvoir, de valoriser et de protéger les différentes baies qui en sont membres, dans une perspective de développement durable.  Par sa beauté, la baie vous réserve des images pleines de grandeur.

 

Le secteur des Dunes de sable est un lieu de choix pour les ornithologues, spécifiquement à l’automne où Tadoussac reçoit le couloir de migration des oiseaux de proies.  Ces anciennes terrasses marines offrent un point de vue exceptionnel sur le Fleuve et un immense carré de sable pour les amateurs de nature.

 

Bien que très petit, le village se divise en petits quartiers : le secteur de la grève près de la Baie de Tadoussac, le village, dans le centre avec l’église, le Moulin à Baude, incluent la route vers les célèbres dunes de sable et le secteur du Parc national du Saguenay, le secteur de l’Anse-à-l’eau, où se trouve l’entrée du village vers l’ouest et la Côte, incluent les secteurs du dessus des montagnes du village.

 

Le patrimoine architectural de Tadoussac, bien que relativement peu ancien, présente de façon générale une assez grande diversité de bâtiments traditionnels, diversité pouvant s’expliquer notamment par la vocation touristique que s’est donnée très tôt le village.  Au niveau de l’architecture domestique, on observe ainsi une nette influence de l’architecture anglo-américaine, en regard par exemple d’un bâti plus spécifiquement « québécois » malgré tout présent dans le milieu. 

 

La tradition de villégiature et l’origine ethnique de certains résidents ( Britanniques, Écossais, Irlandais et, plus tard, Américains) pourraient par ailleurs expliquer, les multiples emprunts réalisés aux dépens de l’architecture états-unienne.

 

Une des plus belles baies du monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos citoyens sont fiers des beautés naturelles qui entourent leur village; la réputation touristique nationale et internationale de Tadoussac est en progression constante et nous vous invitons à visiter notre destination toute naturelle !!!

M. Hugues Tremblay, maire et Président de l'Association des plus beaux villages du Québec